Institut du Quimetao - Paris

L'Institut du Quimetao est une école d'arts énergétiques. 

Fondée par Maître JIAN Liujun en 1993, elle forme des pratiquants et de nombreux enseignants. 

J'y suis l'enseignement de Maître JIAN depuis 2012 : Qigong, Taijiquan, Dao de l'Harmonie, etc. 

Ce que je transmets vient de lui ! et de ses maîtres.  

Qui est JIAN Liujun ?

JIAN Liujun est né et a grandi en Chine. Il y a étudié les arts martiaux et énergétiques depuis l'enfance. Puis il s'est formé à la médecine (chinoise et occidentale) et a été médecin en hôpital. Venu en France pour approfondir ses connaissances en cardiologie, il a été sollicité pour enseigner.
Aventure qui a débouché sur la création de Quimétao en 1993, et qui a permis à des milliers de personnes de découvrir ces pratiques. 

Me JIAN est un infatigable transmetteur ! Parlant très bien le français, il explique les notions chinoises que notre culture occidentale ne nous permet pas facilement d'appréhender. Il décode pour nous le Daodejing (souvent traduit par Livre de la Voie et de la Vertu), les textes du taijiquan, les principes à l'origine du Qigong, etc. 

Il est aussi chercheur : de son travail de synthèse, de tests, de recherches, est né le Dao de l'Harmonie. Cet art vise à étudier les principes de base, préalables/intégrables à tout art. Il étudie toujours auprès de maitres chinois qu'il rencontre lors de ses fréquents voyages en Chine. Et il a déjà organisé en France deux colloques de recherches scientifiques sur le Qigong.

Ce qu'on apprend à l'Institut du Quimétao

Maître JIAN explique (cf. interview) que Quimétao veut dire : 

Qi - Energie

Me - Médical / Martial

Tao - La voie

L'Institut du Quimetao a donc pour but d'accompagner les personnes qui veulent avancer sur la voie du travail de l'énergie, dans un but de santé ou d'art martial. 

Ces enseignements prennent plusieurs formes (Qigong, Taijiquan, Dachengquan ...) et ont tous les caractéristiques essentiielles du Dao de l'Harmonie. 

Je crois que c'est l'essentiel de ce que j'y ai appris : ces arts que notre esprit occidental a besoin de classer, de définir, de délimiter, ne sont pas si distincts que cela. Ils se nourrissent tous des mêmes principes de base. Je reprends une image chère à Me JIAN : "les principes de base sont la farine, les arts dans lesquels on les utilise sont les différents sandwichs faits à partir de cette même farine".
Ce qu'on apprend, donc, à Quimétao, est le noyau, la base, les principes, que l'on applique dans les arts chinois.  

On y étudie lors de cours hebdomadaires, ou lors de journées ou séminaires thématiques. Les formations qui permettent de se préparer à l'enseignement sont ouvertes aussi à ceux qui veulent approfondir leur pratique sans forcément enseigner. 

Quelques spécificités de l'enseignement de JIAN Liujun

La première spécificité, je crois, est d'insister sur les principes essentiels, ceux du Dao de l'Harmonie. Les quatre premiers principes sont "Rond", "Unifié", "Centré", "Plein". Notre pratique (posture et mouvements) devant se conformer au Dao.  Ces principes ne viennent pas en concurrence d'autres principes énoncés dans les disciplines (verticalité, etc.) mais viennent orienter le travail, l'étude, pour aider le pratiquant sur sa voie. 

La deuxième spécificité est l'énorme travail sur la colonne vertébrale : intense, incessant, précis, gage de santé et d'efficacité

 

Pourquoi j'en parle ?

Ah, oui, en effet, bonne question.

Et bien parce que c'est l'enseignement de Me JIAN que je relaie.

Ce que j'en comprends, ce que j'en intègre. 

Et parce que c'est ce que je continue à approfondir au fil des mois. 

 

Parce Que Le Soleil Se Lève à l'Est propose des cours sous différentes formes (hebdomadaires, en ligne, ateliers, satges ...) : tous sont nourris de cet enseignement reçu.  

 

Plus de renseignements

Le site Internet de l'Institut du Quimétao présente de manière détaillée les arts enseignés, les horaires, etc. : http://quimetao.fr

Je peux également me faire le relais de ces informations pour ceux qui voudraient me solliciter directement : contact